dimanche 13 novembre 2016

Interview de François Darnaudet pour “L’homme qui valait des milliards”




https://vimeo.com/189729463
C'était en mai à Arès avec Michel Lenoir ! Je ne la connaissais pas cette vidéo. Actuellement, L'Homme... est en finale (à 10) pour le prix Tangente des lycéens... français, gros gros prix de prestige. L'Homme... avait été finaliste malheureux au prix Michel Lebrun MAIS, il avait remporté le prix de l'Académie du Bassin d'Arcachon. Bref, pour L'Homme..., l'aventure continue avec le concours Tangente !
https://www.facebook.com/francois.darnaudet



vendredi 11 novembre 2016

Lenka Lente: AU COURRIER : Bagatellen de Martin Küchen & Johannes Heuer (3 derniers exemplaires disponibles)

AU COURRIER

BAGATELLEN

MARTIN KÜCHEN

JOHANNES HEUER 

BOÎTE : 4POÈMES + CD + 8 PLANCHES RECTO VERSO

EDITIONNUMÉROTÉE ETSIGNÉE HEUER

Bagatellen rassemble quarante-trois pièces instrumentales enregistrées aux saxophone alto, brosse à dents électrique et radio, par Martin Küchen, quatre poèmes écrits par le Suédois dans sa langue natale et huit planches recto-verso inspirées par la musique à l'artiste autrichien Johannes Heuer, le tout dans une boîte de carton imprimée, numérotée et signée de la main d'Heuer. Après Anima d'Alfredo Costa Monteiro, Morton Feldman : For Bunita Marcus / Une minute, une seule de Guillaume Belhomme, Bagatellen est la troisième référence de la série à tirage limité "en boîte".
Musicien, improvisateur et poète, Martin Küchen (1966) est l'auteur de nombreux disques, enregistrés seul ou en compagnie de musiciens divers, parmi lesquels Keith Rowe, John Tilbury, Ingar Zach, Nikos Veliotis.
Artiste plastique, Johannes Heuer (1962) vit à Vienne où il est né. Visible depuis la fin des années 1980, son travail a été exposé à Rome, Zürich, Krems ou Salzbourg.
ÉPUISÉE SUR CE SITE, VOUS POUVEZ COMMANDER CETTE BOÎTE AUX PRESSES DU RÉEL


LENKA LENTE 7, BOULEVARD G. GUIST’HAU 44000 NANTES


TSC Interviews| Charles Plymell

Kevin Pennington Interviews Charles Plymell  for The Sunflower Collective.


http://sunflowercollective.blogspot.fr/2016/10/tsc-interviews-charles-plymell_28.html 


dimanche 18 septembre 2016

Mino DC habille les murs du musée d'Airvault


Galerie Didier Devillez: Exposition Thomas de Wouters – Last call


THOMAS DE WOUTERS
profession reporter
le jeudi 8 septembre 2016
de 18 à 21h

visite de l'exposition
commentée par Thomas de Wouters
le samedi 17 septembre, de 16 à 18h30

Témoigner d'une vie, tantôt dure, tantôt légère, sans jamais abandonner le cadrage juste qui révélera l'émotion de l'instant sans chercher à le travestir par une construction factice. Une prise de vue franche, directe, un art non construit et pourtant une quête du beau au-delà de la réalité parfois insoutenable livrée à l'objectif.

En choisissant le monochromatique argentique, avec une pellicule limitée à 36 vues à l'inverse du numérique infini, je m'oblige à penser chaque photographie. Je regarde, je marche, j'interroge, j'écoute, je renifle, je pense, j'écris avec la lumière sur la pellicule de mes films. Je suis un photographe de la rue qui cherche à saisir l'homme dans son quotidien, livré au regard pour ce qu'il a de brut, sans retouche ni recadrage. Thomas de Wouters

Caroline Bricmont
et Didier Devillez
ont le plaisir de vous convier
au vernissage de l’exposition

exposition
du 9 au 24 septembre 2016
ouvert les jeudi, vendredi et samedi
de 14 à 18h30
et sur rendez-vous
GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53 rue Emmanuel Van Driessche
1050 Bruxelles (Belgique)
Tél. +32 (0)475 931 935
devillez@skynet.be
galeriedidierdevillez.be
tribal-collection.com

Lenka Lente: A paraître fin septembre : William Wordsworth et Talweg






A PARAÎTRE / TO BE PUBLISHED : FIN SEPTEMBRE 2016

WILLIAM WORDSWORTH / TALWEG 
3 POÈMES / ENTENDS PAR LA VERTU PUISSANTE DE L'OUÏE DU LION

LIVRE + CD / BOOK + CD

Mino DC: J.E.P.2016 Samedi 17 et Dimanche 18 de 10h à 18h

visite guidée de l'Artodéchethèque de Mino D.C
pour les Journées Européennes du Patrimoine 2016
Samedi 17 et Dimanche 18
de 10h à 19h (entrée libre)
présentations des installations éphémères, évolutives, permanentes
exposition temporaire, d'encres plastifiées de 2012,
et de peintures monumentales d'art de rue et du spectacle de 1983 à 1990.
projection de cassettes en vhs d'œuvres monumentales datant de cette même époque.
12 rue du Lavoir - Le Grand Moiré de Soulièvres - 79600 Airvault - 06 58 71 45 42
 
Patrimoine et Citoyenneté au Musée Jacques Guidez d'Airvault
exposition de deux peintures sur polyane de 32m2 sur la façade du Cuvier, et à l'entrée du musée,
détails d'une fresque murale de 250 m2 présentée en 1989 sur la façade du Palais des Congrès de Parthenay,
lors des répétitions de la marche des mille musiciens traditionnels pour le défilé Parisien, scénographié par Jean Paul Goude, du bicentenaire de la Révolution Française.

 

dimanche 7 août 2016

New album by Vasha Dai and The Mutant Band

The new album by Vasha Dai and The Mutant Band is on line at https://vashadai.bandcamp.com/album/albumas-nr-2-2
Their discography is accessible on this page.



The Western Lands: New URL

 The address of the site The Western Lands has changed since the new owner of interpc, the previous hoster, has moved it to http://westernlands.idline.fr, but the links have not been updated in the site, so I have started to move its content to http://www.inter-zone.org/westernlands/ . It’s the first site of Interzone (1997). It contains information on the group, the texts sent by the members, the Interzone Ring, etc.


 
http://www.inter-zone.org/westernlands/

samedi 30 juillet 2016

DARNAUDET – ELRIC : Witchazel et le sort du Wlouf.

https://www.facebook.com/francois.darnaudet/posts/1125692137495495
Elric Dufau-Harpignies et moi-même, nous serons en dédicace suivie d'un apéro à la librairie Le Jardin des Lettres d'Andernos, en Gironde, sur le Bassin d'Arcachon, le samedi 6 août de 17h à 19h. Je dédicacerai également mon dernier polar, L'Homme qui valait des milliards. En attendant, voici une chronique de l'oncle Paul Maugendre qui intéressera également Polo Chon et Laure Durandelle!
http://leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/2016/07/darnaudet-elric-witchazel-et-le-sort-du-wlouf.html
Ma sorcière bien-aimée...



La vie est dure pour une jeune sorcière, surtout lorsqu'elle débute comme Hamamélis et qu'elle vient de quitter sur un coup de tête sa mère et sa sœur.
Elle est diplômée en sorcellerie et compte bien exercer ses talents à la Lagune brune, un territoire composé d'îlots. Un aimable gondolier, naviguant gaiment, lui propose de l'emmener, qui plus est gratuitement. Seulement, au bout de dix jours, l'officine d'Hamamélis gentille sorcière, reste désespérément vide. Pas trace de client.
Seul le chat Pristi lui rend visite chaque jour, lui offrant un bouquet de fleurs. Et des fleurs elle en a plein les vases et par-dessus la tête. Le père Duchêne aussi vient lui dire un petit bonjour amical, et lui rapporte les rumeurs, les ragots de clients potentiels. Hamamélis possède trop d'atouts qui jouent contre elle. Elle est trop jeune, trop jolie, trop gentille, inexpérimentée, bref elle est comme de nombreux jeunes qui voudraient s'installer mais ne peuvent le faire pour des raisons fallacieuses. Passons.
La nuit porte conseil a déclaré le père Duchêne. Hamamélis décide de se vieillir, de changer de nom, et surtout de prouver à tous qu'elle n'est pas manchote, mais mulote, en s'adonnant à quelques tours de magie avec la complicité du chat Pristi. Elle s'installe dans son échoppe après avoir changé de raison commerciale : Witchazel, la plus grande sorcière.
Les badauds qui ont pu assister à ces quelques exploits commencent à affluer et une file indienne de quémandeurs de sorts s'aligne sur le chemin menant à son antre, fort agréablement aménagé et lumineux.
Parmi ces nouveaux clients, certains n'hésitent pas à lui formuler des sollicitations particulières. De plus elle apprend par le chat Pitau, le cousin de Pristi, que celui-ci est emprisonné dans le tronc des Soupirs, accusé d'avoir volé la baronne des Trois-crics. Ni une, ni deux elle rend immédiatement visite à son ami, est arraisonnée par des policiers dont je ne définirai pas le comportement, et le commissaire, un client, lui propose d'élucider cette affaire en contrepartie de la liberté de Pristi.
Frais, réjouissant, ce conte animalier dont le décor emprunte à Venise, un lieu cher à Darnaudet, joue sur les situations et vous l'avez déjà deviné, les jeux de mots et de maux.
On pourrait penser à Benjamin Rabier, à Maurice Cuvillier le créateur de Sylvain et Sylvette, à Cécile et Jean de Brunhoff créateur et illustrateur de Babar, mais sans les personnages humains qui évoluaient dans leurs histoires, pour cette aimable fable dans laquelle apparaissent Maître Hibou Deficelle, notaire, un serpent à sornettes, un canard déchainé, et autres sympathiques, ou prétendus tels, personnages comme la Pie Lélectrique.
Et Hamamélis devenue Witchazel, la gentille mulote qui veut aider ses concitoyens par la bonté grâce à ses sorts et ses potions, va résoudre pour le mieux cette intrigue bon enfant qui n'est pas uniquement destinée justement aux enfants. Les adultes vont se délecter à lire et regarder ses aventures tout comme ils aiment se replonger dans celles de Tintin, des Pieds Nickelés, de Lucky Luke. Grâce aux dessins d'Elric, on entre dans le charme de cette fameuse ligne claire de l'école belge, tout en y dérogeant car il possède son style déjà établi dans le précédent album réalisé avec François Darnaudet : Harpignies.
Les deux auteurs, François Darnaudet et Elric se complètent et nous livrent ce premier tome d'une nouvelle série à suivre, sans oublier la coloriste Laure Durandelle.

Galerie Didier Devillez: SUMMER FOCUS 07/2016 – Tim Porter

TIM PORTER (1946, Washington D.C.)
Kyu Furukawa Teien (Former Furukawa Garden) –
Winter trees beside Shinji-ike Pond
,
2006, photograph
GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53 rue Emmanuel Van Driessche
1050 Bruxelles (Belgique)
Tél./Fax +32 (0)475 931 935
devillez@skynet.be
galeriedidierdevillez.be
tribal-collection.com

mercredi 27 juillet 2016

Un voyage au pays de Mino D.C.

22/07/2016 05:34 
 

Mino D.C, intarissable en commentant la visite de sa déchethèque.
 
Le village du Grand-Moiré a plus que doublé son nombre d'habitants, dimanche 10 juillet, en matinée, avec l'arrivée d'une quarantaine de motards, de leurs passagers et de leurs accompagnateurs. Tous étaient en promenade, en provenance de Frontenay-Rohan-Rohan, pour une visite du nord du département organisée autour du comité des fêtes. Leur objectif était une halte organisée pour découvrir la déchethèque de Mino. Celui-ci, autrefois chanteur de rock, maintenant sculpteur, vidéaste et créateur de structures diverses, consacre son temps à recycler objets et matériaux du quotidien et redonne vie aux déchets pour sauvegarder mémoires et traces de vies. Il est un artiste qu'on pourrait qualifier de déjanté, sur les traces du sculpteur César ou une sorte d'Arman des champs. Depuis une vingtaine d'années, dans sa cour et son jardin, Mino D.C a entrepris de réaliser des installations, dont certaines éphémères, avec des éléments de son passé et de son actualité de plasticien.
Dans la cour et le jardin
Certes, la visite guidée mène de suite vers une collection déconcertante de rats séchés, dans la position trouvée lors de leur dernier sommeil. Mino leur a donné des couleurs fluo, une mise en lumière ayant un lien avec le groupe rock avec lequel il évoluait, Raticide. Mais ici, dans la cour, tout est trié, classé, regroupé, comme sur ce « Mur de pompes », un mur recouvert de chaussures artistiquement installées. Plus loin dans le jardin, ce sont des pierres, celles qu'il a fallu débarrasser du terrain pour le nettoyer et qui sont aujourd'hui regroupées en tumulus, sortes de stèles funéraires à la mémoire du temps. Le quotidien d'hier est relaté avec des accumulations organisées de canettes de bière, de rebuts d'usines, etc.
La promenade dans ce cadre à la fois bucolique et plein de surprises se déroule avec des sonorités enchanteresses provenant de boîtes à lettres, une installation réalisée par son partenaire DJ Bosstoo. Des murmures, des cliquetis, des bruits de vie en milieu urbain ou à la campagne, qui se confondent avec des discussions entre oiseaux. Le montage sonore se mixe naturellement avec la voix de Mino D.C commentant la visite et les sonnailles de bois, métaux, plastique ou verre qui ne cessent de s'exprimer lorsqu'une légère brise leur donne la parole.
Déchethèque Mino D.C, 12, rue du Lavoir, Le Grand-Moiré, à Airvault. Visite gratuite, prendre rendez-vous au 06.58.71.45.42.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Airvault/n/Contenus/Articles/2016/07/22/Un-voyage-au-pays-de-Mino-D.C-2790157